Pour parler des sujets difficiles

Aller en bas

Pour parler des sujets difficiles Empty Pour parler des sujets difficiles

Message  doriane99 le Ven 28 Nov 2008 - 20:25

De : la-grande (Message d'origine) Envoyé : 06/09/2003 15:55
Véra veut la vérité Note: 5/5

Auteurs: Léa et Nancy Huston
Éditions: Mouche de poche, École des loisirs

Véra est une petite fille d'environ 5 ans au début de ce livre, elle trouve une feuille morte... c'est le départ d'une série d'interrogations et de questionnements sur la mort.

D'abord, la mort de feuilles, de plantes, de fleurs, puis les animaux et finalement la mort d'un être cher...

C'est un livre magnifique écrit, évidemment, par une auteur merveilleuse!!

Voici un petit passage suite à la mort de Titi, le canari de Véra:

"... j'étais triste pour Titi - il ne chanterait plus jamais! et aucun autre cabari de pourrait le remplacer! - et, en même temps, très contente de le pleurer. Après, c'est comme si mon coeur avait été nettoyé par un grand orage."

C'est un petit bijou de livre pour les enfants qui lisent seuls - je dirais vers 7 ans... et un bon petit roman pour parler de la mort.

--------------------------------------------------------------------------------


Léa et Nancy Huston ont écrit un autre livre ensemble: Dora demande des détails.

En voici un résumé: Dora n'aime que deux choses: manger et comprendre. Elle veut savoir où elle était avant d'être dans le ventre de sa mère. Une bohémienne lui apprend que les gens sont faits d'hérédité, de l'expérience et de mystère. Une bien grande question et une réponse qui mérite un complément d'informations en fonction de différentes approches
doriane99
doriane99

Nombre de messages : 643
Age : 50
Location : Savigny Sur Orge (France)
Date d'inscription : 25/10/2008

http://lepotinoirdedoriane.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Pour parler des sujets difficiles Empty Re: Pour parler des sujets difficiles

Message  doriane99 le Mar 23 Déc 2008 - 13:45

De : sweety_delphine (Message d'origine) Envoyé : 05/10/2006 13:09
De nombreux livres existent à présent sur le racisme, les maladies, la sexualité, la guerre ect...
Les parents osent-ils les acheter à leurs enfants?
Beaucoup craignent les questions gênantes qui pourraient s'en suivre. Et pourtant, ces livres peuvent les amener à ouvrir leurs yeux sur un monde plus réel et à s'interroger.
Et dans le cas où vous désirez aborder un sujet délicat avec vos enfants, quoi de plus simple qu'une histoire?

Je commence ici par un livre sur l'intolérance .

Katitzi la tzigane - Katarina Taikon

l'histoire de Katitzi est le récit de l'enfance tzigane de l'auteur, pensionnaire dans un orphelinat suédois pendant la deuxième guerre mondiale.
Katitzi est heureuse à l'orphelinat où elle a pleins d'amis. Un beau jour, son père se souvenant de son existance, vient la chercher. Qui est cet homme à la barbe et aux cheveux si noirs? Et ces enfants l'accompagnant qui sont habillés d'une étrange manière seraient donc ses frères et soeurs?
Non, elle ne connait pas ces gens et n'est pas décidée à partir avec eux.
Mais Katitzi n'y peut rien, elle est tzigane et sa place est dans sa famille. C'est en tout cas ce que pense Melle Larsson qui en a une piètre opinion. Car après tout, "c'est bien connu que les tziganes ne sont pas comme nous et qu'ils sont tous des voleurs".
La vie de nomade commence alors pour Katitzi dont les départs ou fuites sont rythmés par les expulsions par les gendarmes ou habitants car les forains sont indésirables.
J'ai aimé ce petit livre qui m'a semblé bien familier. En effet, j'y ai retrouvé des expressions déjà rencontrées dans la lecture d'Orfenor. Et l'ambiance tzigane est la même que ressentie dans cette série. J'ai casiment l'impression de lire Orfenor avec une autre héroïne et une histoire quelque peu différente mais le fond est là.
Le livre est idéal pour un enfant d'environ 7 à 11 ans. Il lui permet d'ouvrir les yeux sur l'intolérance, le rejet. Il peut ainsi réfléchir sur l'injustice et l'incompréhension ressentie envers certaines communautés.
Le livre donne également l'occasion aux adultes de réfléchir à leurs propres apprioris. Cependant comme beaucoup de préjugés, il est facile de les pointer du doigt mais plus difficile de s'en détacher.



De : Sahkti1 Envoyé : 06/10/2006 23:13
Quelques titres d'ouvrages que j'ai appréciés et qui abordent des sujets sensibles et graves avec maturité et clairvoyance (je posterai les commentaires ce week-end sur le site):
- Les gens autour du feu, de Thomas SCOTTO (sur la mort)
- Comme le loup blanc, de Eric BATTUT (sur l'intolérance et le racisme)
- Ali ou Léo, de Sophie CURTIL (un livre pour enfants non ou mal-voyants)
- Le bonheur selon Ninon, de Oscar BRENIER (sur le bonheur) et La vérité selon Ninon (sur le mensonge et la vérité)
- Toi, vole!, de Eve BUNTING (sur les gens coincés dans les zones de transit des aéroports)
- Flonflon et Musette, de ELZBIETA, sur la guerre
- Sous le grand banian, de MOURLEVAT (sur les mariages forcés des enfants dans certains pays)
- Nico: Etes-vous bien mes vrais parents?; de Hubert BEN KEMOU (sur l'adoption)
- La bibliothécaire de Bassora, de Jeanette WINTER: la guerre en Irak

Et pour répondre à la question que tu soulèves sur l'utilité de tels livres et le fait que les parents osent ou non les acheter, je ne peux qu'encourager les parents à le faire.
Parce que souvent, il y a dans ces livres les mots qu'on n'arrive pas à trouver soi-même, parce que le sujet est trop sensible, nous est trop proche et/ou nous fait peur. Je pense par exemple à la mort ou la maladie (j'ai vécu ce cas et les bouquins m'ont souvent bien aidée!)
Le fait de lire une histoire, c'est un moyen détourné d'aborder le sujet et les enfants se sentent plus libres de réagir, parce que c'est dans un livre, ce n'est pas une réponse à une question de papa ou maman, y a pas de jugement ou de peur de mal dire.


De : nanette938 Envoyé : 14/10/2006 10:30
Bonjour,
Dns le livre de poche jeunesse, connaissez-vous GUDULE, je viens de terminer "La bibliothécaire", j'entreprends "La vie à reculons" (devenir séropositif à la suite d'une transfusion à 15 ans) et j'ai dans ma LAL "L'immigré".
Achats effectués et lu ou à lire avant de les passer à mon petit-fils, qui lit essentiellement des livre fantastiques ou de fiction...


De : gallomaniac Envoyé : 20/10/2006 13:51
Yann Queffelec: "La menace" , France Loisirs 1993, 63 pg. Version originale.
Ce petit livre traite le sujet sensible du racisme et peut être lu par des jeunes, me semble-t-il.
Quatrième de couverture:
Charlie est un enfant noir de dix ans placé par l'Etat chez un couple de retraités qui bénificient d'une allocation. Ceux-ci l'élèvent à la dure et leur fils, Erik, un skinhead
"casseur de bougnoules" lui réservent un mauvais soret. Jusqu'au jour où, à la suite d'une expédition qui a mal tourné, Erik provoque la mort dún homme. Charlie a les moyens de se venger. La menace change de camp. Pas pour longtemps...

Dans la version originale de 1993, un épilogue raconte la mort de Charlie et la fin du procès d'Eric et Mado. Au web, on lit que le texte a changé dans une nouvelle édition, version 2004: "Noir animal ou la Menace". Dans cette version, Charlie survivra et s'en tire plutôt bien, marié avec des enfants.


De : nanette938 Envoyé : 23/10/2006 11:04
Gudule pour les livres de jeunesse et Anne Duguël pour les livres d'adultes.
Elle aborde bcp de sujets, jongle avec le fantastique, mais traite aussi de thèmes comme la mort, l'immigration, la tolérance....dans ses livres pour jeunes.
Voir lien www.Gudule.net


De : sweety_delphine Envoyé : 08/12/2006 15:29
Je ne connais pas de livres personnellement mais sur les moteurs de recherche, ces livres sont sortis :
Parler de la mort (Poche) de Dolto Françoise


Un noeud à mon mouchoir - Bette Westera et Harmen van Straaten
Antonin adorait jouer avec son grand-père aux pirates. Grâce à un "bateau" fabriqué avec les moyens du bord, ils pouvaient jouer à l’abordage. Mais ils faisaient aussi de grandes balades. Et grand-père faisait toujours un noeud à son mouchoir pour ne pas oublier d’acheter à Antonin ses petits plats et glaces préférées. Mais un jour grand-père est tombé malade et s’est éteint. Alors Antonin a fait un noeud à son mouchoir, pour ne jamais l’oublier… Une histoire touchante, avec des illustrations pastel dans lesquelles le mouchoir est un fil rouge. Une lecture qui pourra aider l’enfant à surmonter le deuil.

C’est quoi Mort ? - Olivier Solminihac et Isabelle Bonameau
Les adultes racontent beaucoup d’histoires sur les gens qui disparaissent. Une fois ils sont partis en voyage avec le petit Jésus, une autre fois c’est le Père Noël qui est venu les chercher… Mais à un certain âge, on est capable de comprendre la vérité, capable de comprendre que la mort est un phénomène naturel, et que si la personne nous manque, la vie continue…

Un ouvrage très bien fait, qui permet d’aborder sans détour la question du décès d’un proche. Pour aider les enfants à comprendre mais aussi à surmonter leur chagrin.



De : Ysla Envoyé : 06/04/2008 13:10
C'est le Printemps du livre ce we à Grenoble. Dans ce cadre, je suis allée écouter l'auteur jeunesse Guillaume Guéraud parler de son travail et de ses romans pour ados. Il écrit sur des sujets sensibles, par exemple "Je mourrai pas gibier" sur la folie meurtrière d'un adolescent ou "La brigade de l'oeil" sur une dictature qui interdit l'image en 2037. J'en suis sortie avec une grande envie de découvrir ses romans, de les lire. D'ailleurs, où poste-on les critiques jeunesse ? Au même endroit que les autres ?
Connaissez-vous cet auteur ? Si vous avez des enfants ados, ont-ils déjà lu ses romans ? Qu'en pensent-ils ? Je me rappelle que ado j'aimais beaucoup les romans forts, dérangeants, tragiques, etc. Alors je peux aisément deviner que les romans de Guillaume Guéraud trouvent leur public.
doriane99
doriane99

Nombre de messages : 643
Age : 50
Location : Savigny Sur Orge (France)
Date d'inscription : 25/10/2008

http://lepotinoirdedoriane.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum