Bernard CLAVEL La révolte à deux sous

Aller en bas

Bernard CLAVEL  La révolte à deux sous Empty Bernard CLAVEL La révolte à deux sous

Message  lalyre le Mer 26 Jan 2011 - 18:02

La révolte à deux sous
Bernard Clavel
Pocket 2009
232 pages

Le Mot de l'éditeur


Orgueil de la principauté, la Cité des soies s'étend le long d'un fleuve sauvage. Ses hauteurs bruissent de la rumeur des ateliers où un peuple enchaîné aux métiers à tisser s'épuise pour le confort et la gloire des nantis. Un jour, au-delà de la sueur et des larmes, la révolte éclate chez ces esclaves modernes, ces « canuts » à qui l'on refuse deux sous d'augmentation.
À la tête des insurgés, se dresse la silhouette de l'extraordinaire Pataro, le monstre bienveillant et rusé qui, de colline en colline, mène une guérilla à mains nues contre l'armée du prince. Un combat sans issue pour ces damnés de la terre contre la puissance d'un fleuve en crue qui menace d'engloutir tous leurs espoirs…
Bernard CLAVEL  La révolte à deux sous 97822613
Mon avis
Comme dans tous ses romans, Bernard Clavel nous livre avec force la vie d’un peuple de travailleurs qui veulent gagner deux sous de plus, Nous sommes à Lyon, la cité de la soie ou hommes, femmes et enfants travaillent, suant de misère, de crasse et de malheur travaillent pendant des heures pour avoir de quoi manger. Le fleuve est là aussi, le personnage principal est attachant, il s’appelle Pataro, il est contrefait, d’après les descriptions, c’est un Quasimodo, il ne marche pas, il se traine, ses yeux sont à la hauteur des bas des jupes des dames et pourtant il entend, voit et sait tout, il se promène en compagnie de ses animaux, chats, oiseaux et rats pour gagner des sous. L’auteur ne donne aucune date mais il nous parle de la révolution mais parmi les évènements, il y a l’installation d’un guillotine place de l’Hôtel-de-Ville. Et voici Pataro qui circule dans tous les quartiers, connu de toutes les couches sociales, mendiant , indicateur pour apporter son aide aux canuts et aux prisonniers font de lui un être aimé et respecté. Mais voila le fleuve qui gronde, sa colère n’a pas de limite , ses eaux montent et envahissent tout, que va devenir Pataro ?? J’ai aimé la fin du livre ou le temps ayant passé, des jeunes discutent entre eux et disent: Tout de même les vieux ne demandaient pas la lune. Deux sous...Deux sous de plus sur les façons, Non, c’était pas la lune, mais on les verra sans doute jamais......Un très beau livre qui pour moi sera un coup de coeur. 5/5
lalyre
lalyre

Nombre de messages : 4706
Age : 87
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum