Olivier ADAM (France)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Olivier ADAM (France) - Page 2 Empty Re: Olivier ADAM (France)

Message  gallo le Mar 20 Juil 2010 - 12:26

Olivier Adam - Des vents contraires
Editions de l'Olivier 2008, Points 2010 283 pg.

Des vents contraires, c'est aussi bien les vents de la côte d'Emeraude (St.Malo) que les contrarietés de la vie du narrateur, père de 2 jeunes enfants qui, souffrant de ce que sa femme a disparu dèjá depuis un an, retourne à St.Malo pour y travailler avec son frère dans l'école de contduite familiale. Rien ne va plus: l'ecole accepte difficilement ses deux enfants; les élèves de l'école de conduite racontent leurs affaires contrariantes, et puis, un garçon disparaît, et encore une jeune fille disparaît; et à chaque fois, le narrateur se trouve être un des derniers à avoir eu contact à ces personnes disparues. Donc un inspecteur de police va à un an de distance rechercher sur la première disparition; et cet inspecteur a son tour raconte ses vents contraires au narrateur. Mais ses enfants, la mer et les deferlantes au pied de leur maiison à St.Malo sont une consolation à répétition. Jusuq'à jce que les disparitions s'expliquent et que le narrateur ne reste plus qu'à vivre sous les deferlantes des vagues contraires d'émotions triste.

Je ne connaissais pas cet auteur qui a la plume facile, le ton triste, l'emotion à fleur de peau (ou de plume) et j'ai été charmé par le texte; il n'y a pas vraiment de temps mort; ça bouge tout le temps autant pour les émotions que pour les paysages évoqués. Jusqu'à ce que la répétition des tristesses devenait trop manifeste; et voilà que l'intérêt a diminué passé la moitié du livre.
Bon pour une lecture de vacances, mais cela sent trop l'écriture en série. Ma note 3,5/5.

_________________
Gallo
gallo
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Olivier ADAM (France) - Page 2 Empty Re: Olivier ADAM (France)

Message  lalyre le Sam 28 Aoû 2010 - 11:58

Le coeur régulier
Olivier Adam
Editions de l'Olivier 19 août 2010
Olivier ADAM (France) - Page 2 41suge10
232 pages
Le roman met en scène Sarah, la narratrice, une jeune femme en plein désarroi, son jeune frère Nathan s'est tué en voiture ( accident ou suicide ). Depuis la mort de ce frère adoré, elle ne sait plus que faire de sa vie, pourtant elle est mariée avec Alain, un si gentil mari, le couple a deux enfants,jeunes adolescents.Mais elle n'en peut plus, a perdu son emploi et le coeur en cavale, elle part au Japon, se réfugie dans un petit hameau au bord des falaises.Pourquoi le Japon ? C'est à cet endroit que Nathan est venu,essayant d'y trouver le bonheur, car c'était un jeune homme sensible et dépressif qui semble avoir souffert du manque d'attention des parents. Sarah se sent coupable vis à vis de ce frère qu'elle a délaissé, oubliant même sa famille, s'imaginant marcher sur les pas de son frère,marchant souvent au bord des falaises, jusqu'à un certain jour ou en arrêt tout au bord du vide, le coeur prêt à basculer, une main se pose doucement sur son épaule.......

Mon avis

Olivier Adam comme toujours nous entraîne dans un roman sombre et brumeux,écrit avec beaucoup de sensibilité, il explore les sentiments intimes des êtres. Comme la plupart des personnages de ses livres , romans à la fois singuliers et semblables, ici aussi on vit la détresse de Sarah,sa propre quête pour se retrouver,une quête bouleversante, cela sur fond de paysages,de sensations et de limpidité. Toujours les mêmes thèmes, les mêmes obsessions, la mort, le deuil, l'absence, les questions sans réponses lors de la disparition d'un être cher, les liens familiaux écrits d'une façon percutante mais toujours pudique. Mais il n'empêche que ce roman d'une certaine manière fait place à des réflexions..
Bien que ce soit celui que j'ai le moins aimé de tous ceux que j'ai lu de cet auteur, ce sera tout de même un gros coup de coeur pour le style et les thèmes abordés. 5/5
lalyre
lalyre

Nombre de messages : 4701
Age : 87
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Olivier ADAM (France) - Page 2 Empty Re: Olivier ADAM (France)

Message  dodie le Sam 28 Aoû 2010 - 12:26

J'aime beaucoup cet auteur. Je le note!
dodie
dodie

Nombre de messages : 4977
Age : 55
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Olivier ADAM (France) - Page 2 Empty Re: Olivier ADAM (France)

Message  cecile le Sam 18 Sep 2010 - 11:07

Olivier ADAM (France) - Page 2 Poids_10
155 pages
2002

Quatrième de couverture :
" Le gamin devait avoir seize ans, pas plus.
Il s'appelait Karim. Je le connaissais de vue, Chef le tenait pour un des plus sûrs espoirs du club. Il s'est mis à me tourner autour et à décocher des petites droites, il avançait et je ne pouvais rien faire contre ça, je devais rester concentré et anticiper ses coups, ses poings heurtaient mes gants et parfois mes avant-bras. J'ai tenu un round sans qu'il parvienne à me toucher. Chef m'a dit que je me débrouillais pas mal pour une épave."
Antoine travaille dans une entreprise de pompes funèbres. Le soir, il boxe. Mais la vie n'est pas un ring. S'il n'y prend pas garde, Antoine risque de tout perdre : son travail, ses amours. Et sa liberté.

Mon avis :
J'avoue être assez perplexe, j'ignore si le film est intéressant car je ne l'ai pas vu, mais le livre ne m'a pas vraiment captivé. Je ne saurais dire si c'est la manière dont l'histoire est narrée ou le récit qui n'est pas très passionnant mais je n'ai ressenti aucune émotion. C'est d'autant plus dommage car j'adore l'univers de la boxe en général. J'espère que d'autres rats le liront et donneront un avis plus favorable car en ce qui me concerne je ne sais vraiment pas quoi écrire...

Note : 2,5/5
cecile
cecile

Nombre de messages : 2360
Date d'inscription : 11/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Olivier ADAM (France) - Page 2 Empty Re: Olivier ADAM (France)

Message  noemiejardine le Sam 20 Nov 2010 - 16:15

poids léger
Olivier ADAM (France) - Page 2 F4c5e10e22a003ce832f0210.L._AA300_

(extrait du premier chapitre)

Un coup de latte, un baiser Ce matin, j'ai couru comme presquechaque matin. À mon réveil, des gens se massaient sous l'abri, je lesai regardés, ils se pressaient sous le toit prune et les RER grinçaientplus qu'à l'accoutumée je crois. J'ai quitté l'appartement après lapluie et les trottoirs luisaient, le béton des quais était plus sombre.J'ai marché vers le parc, sur le pont du 11-Novembre on voyait le cielanthracite et en bas la Seine grasse et boueuse. Plus loin le long dufleuve, cette autre ville où j'avais vécu un temps, où nous avionsemménagé mon père mon frère ma sœur et moi, j'avais dix-sept ans àpeine et maman était morte. Il y avait un jardin potager, une plaque deciment blanc où l'on garait la voiture, mon père avait fixé au mur dela maison l'anneau rouge d'un panier de basket. Aujourd'hui le pavillonest désert, la pancarte à vendre pend sur le grillage rouillé, lejardin est envahi par les herbes hautes, les coquelicots, les orties.Mon père n’aurait pas supporté de voir ça dans cet état. Mesfoulées étaient lourdes et j'avais mal au cœur. La veille j'avaisbeaucoup bu, vraiment beaucoup. L'enterrement du jour, c'était un gaminet c'était insupportable et j'ai mordu mes joues à m'en faire mal. Jene pouvais m'empêcher de fixer sa petite sœur, elle était si pâle, onaurait dit qu'elle allait disparaître, s'effacer ou s'évanouir, elleenfonçait ses mains dans ses poches, les grandes poches de son manteaud'hiver et j'ai vu qu'elle tremblait, emmitouflée dans son manteaud'hiver, un manteau noir alors qu'il faisait vingt degrés. Ses cheveuxblonds encadraient son visage, son regard dur et fixe et absent, elleavait cette manière de se balancer d'un pied sur l'autre, les dentsserrées, les mâchoires contractées. Elle devait avoir une dizained'années. À un moment j'ai cru qu'elle allait hurler mais non, elle aouvert la bouche, juste ça, cet air d'effroi et son visage livide etpresque vert. Elle est restée immobile, ses parents ne la voyaient pas,ses parents ils étaient incapables de voir quoi que ce soit, ilstenaient tout juste debout, vraiment à peine.
Les collègues, eux, yallaient de leurs blagues habituelles, parlaient du match de la veille,semblaient ne porter aucune attention à ce qui se tramait là, non, pasplus d'attention qu'à un téléfilm. La boîte était incroyablement légèreet j'ai poussé trop fort, habitué au poids des cercueils d'adultes. Lesautres m'ont regardé hilares. Jacques a vu que je tirais la gueule, ila dit c'est rien petit, c'est le métier qui rentre.

Présentation de l'éditeurAntoine vit dans la banlieue d’une grande ville, près de la gare. Sonregard se perd dans la grisaille qui l’entoure : un réseau de poteauxet de fils, des passagers anonymes qui se pressent sous la pluie.
Savie ne tient pas à grand-chose : le deuil des autres comme travail (ilest employé dans une entreprise de pompes funèbres), des souvenirsd’enfance (et surtout l’amour nostalgique pour sa sœur) qui donnentquelques couleurs de son existence, et la boxe pour exutoire de sacolère et de son malaise. Et être, un jour, enfin, un “gagnant”.
Enattendant la gloire incertaine du ring, il multiplie les échecs et lescoups.
Affectifs : il ne supporte pas le mariage de sa sœur, neparvient pas à se faire accepter par la famille de Su, la jeuneChinoise dont il est amoureux.
Professionnels : ses retards répétésfinissent par le mener dans le bureau de son chef, qu’il menace d’uncutter.
Sportifs : trop de cuites, pas assez d’entraînement lui fontperdre pied, match après match.
Il ne semble pas avoir la moindre prisesur son existence, tout le pousse à une fuite en avant qui va luicoûter cher : la liberté.

Les personnages d’Olivier Adam nes’interrogent pas, la trajectoire de leur vie ressemble à un assemblagechaotique de lignes brisées.
L’auteur explore ici à nouveau ses thèmesde prédilection : la disparition, la fuite, les ruptures.


  • Poche: 144 pages
  • Editeur : Seuil (18 juin 2004)
  • Collection : Points
  • ISBN-10: 2020631202
  • ISBN-13: 978-2020631204

j'ai vraiment bien aimé ce roman très court, presque une nouvelle.
les phrases sont simples, limpides, précises et tout sonne si juste.

5/5
noemiejardine
noemiejardine

Nombre de messages : 604
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Olivier ADAM (France) - Page 2 Empty Re: Olivier ADAM (France)

Message  Clochette le Sam 20 Nov 2010 - 20:10

Ah merci Noémie, je ne savais pas qu'il était sorti en poche !! Et comme j'aime beaucoup beaucoup Olivier Adam (même si c'est une lecture à ne pas faire en cas de moral en berne Very Happy )
Clochette
Clochette

Nombre de messages : 2135
Age : 45
Location : Nantes Bretagne
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Olivier ADAM (France) - Page 2 Empty Re: Olivier ADAM (France)

Message  Réaliste-romantique le Mar 23 Nov 2010 - 18:17

Le cœur léger, d’Olivier Adam

L’histoire débute au Japon, près des falaises des suicidés. On retrouve Sarah, mère de famille déboussolée, qui a perdu son frère. Elle a laissé son mari plus-que-parfait et ses deux adolescents en France, ne sentant pas qu’ils ont vraiment besoin d’elle, pour tenter de comprendre et de se retrouver.

Adam campe encore son livre sur un rivage, mais cette fois ce n’est pas la côte française, j’ai apprécié le dépaysement. L’auteur peint un portrait à l’acide de la vie des petits cadres d’entreprise (avec la description délicieuse d’une « retraite de motivation d’équipe »). Les personnages sont attachants et complexes. Un excellent Olivier Adam.

4,5/5

Le réaliste-romantique
Réaliste-romantique
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 2220
Age : 43
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Olivier ADAM (France) - Page 2 Empty Des vents contraires, Olivier Adam

Message  anna44 le Ven 23 Déc 2011 - 8:30

Des vents contraires
Points - 282p.
ISBN : 2757816454


Mon résumé : Paul essaie jour après jour de s'inventer une vie malgré l'absence de Sarah, sa femme, qui a disparu en laissant derrière une vie tranquille et heureuse, et deux jeunes enfants.
Il décide alors, pour tenter de se ressourcer, de partir pour St Malo, la ville de son enfance et de recréer un nouveau quotidien pour lui et ses enfants.

Mon avis : Ce livre respire le pessimisme, autant celui de Paul, le mari abandonné que celui de l'auteur.
Les enfants viennent insuffler une bouffée d'oxygène à ce roman malgré leurs peurs, leurs questions sans réponses, leur chagrin. Oxygène également délivré par la description des paysages de cette côte bretonne que j'aime tant.
Je n'ai pas particulièrement apprécié le style de l'auteur qui manque, selon moi, de poésie. Style qui rend l'histoire fade, insipide et qui la dessert complètement.
Le dénouement s'avère vite prévisible, d'autant lorsqu'on connaît déjà l'univers d'Olivier Adam.
Une déception pour moi.

Ma note : 2,75/5
anna44
anna44

Nombre de messages : 1634
Age : 37
Location : Québec (Qc)
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Olivier ADAM (France) - Page 2 Empty Re: Olivier ADAM (France)

Message  matw25 le Ven 23 Déc 2011 - 10:48

Zut anna, j'attendais vraiment ta critique car il me tente vraiment mais là ça m'attire moins du coup je verrai ce que j'en pense Wink

_________________
Ce qui demeure secret chez le père, s’exprime chez le fils et je
découvre souvent grâce à lui le secret que son père n’a jamais dévoilé
-Nietzche



Lecture en cours: Peine Perdue d'Olivier Adam

Olivier ADAM (France) - Page 2 97820811
matw25
matw25

Nombre de messages : 865
Age : 27
Location : Besançon (25)
Date d'inscription : 10/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Olivier ADAM (France) - Page 2 Empty Re: Olivier ADAM (France)

Message  Chantal le Ven 23 Déc 2011 - 11:59

Quelqu'un a vu le film ?
Chantal
Chantal

Nombre de messages : 2443
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Olivier ADAM (France) - Page 2 Empty Re: Olivier ADAM (France)

Message  matw25 le Mar 3 Avr 2012 - 22:39

Des Vents contraires d'Olivier Adam, 283 pages, Editions points

4° de couverture:
Depuis que sa femme a disparu sans jamais faire signe, Paul Andersen vit seul avec ses deux jeunes enfants. Mais une année s'est écoulée, une année où chaque jour était à réinventer, et Paul est épuisé. Il espère faire peau neuve par la grâce d'une retour aux sources et s'installe alors à Saint-Malo, la ville de son enfance. Mais qui est donc Paul Andersen ? Un père qui, pour sauver le monde aux yeux de ses enfants, doit lutter sans cesse avec sa propre inquiétude et contrer, avec une infinie tendresse, les menaces qui pèsent sur leur vie. Dans ce livre lumineux aux paysages balayés par les vents océaniques, Olivier Adam impose avec une évidence tranquille sa puissance romanesque et son sens de la fraternité.

Mon avis: Une très belle lecture et je trouve les critiques faîtes un peu dur contre ce beau roman. Je n'ai pour ma part ressenti à aucun moment du pessimisme mais plutôt l'envie de ce père de traverser les épreuves en encaissant les coups de la vie pour épargner ses enfants. Les enfants sont tous les deux touchants à leurs manières car assez différent même si l'accent est selon moi trop axé sur la petite Manon. Les personnages périphériques du roman viennent rythmer la vie quotidienne du narrateur pour la rendre vraie. Pour moi, c'est la deuxième force de ce roman, on reste dans le vrai avec une narration tout à fait probable et sans fioriture. On cherche uniquement à relater une tranche de vie et j'ai trouvé dans le style de l'auteur de la simplicité et une belle capacité à nous transmettre les divers sentiments présents tout au long du livre.

Une belle lecture pour moi, on parlait récemment des coups de coeurs malgré des défauts c'est mon cas ce soir et je rejoins donc Lalyre avec un 5/5 et vous invite à découvrir ce roman qui sans être un très grand moment reste un très agréable moment de lecture.


Enfin je vous cite un passage que je trouve très beau et qui reflète je pense en partie la couverture de l'édition de Lalyre:

"Il a respiré profondément et m'a offert une parodie de sourire, le voir se forcer comme ça m'a anéanti, il ressemblait tellement à sa mère: soucieux de ne peser en rien, inquiet de l'autre et oublieux de lui même, éludant sa propre douleur pour ne pas m'alarmer. D'un geste absent, il a ôté son blouson et l'a laissé glisser jusqu'au sol , puis s'est allongé près de sa soeur les paumes à plat sur le grès blanc et les yeux au plafond où ne pendait qu'une ampoule. Cheveux mêlés, mains s’effleurant et bras écartés du corps ils formaient un début d'étoile. Je me suis allongé à mon tour et j'ai refermé le cercle.

_________________
Ce qui demeure secret chez le père, s’exprime chez le fils et je
découvre souvent grâce à lui le secret que son père n’a jamais dévoilé
-Nietzche



Lecture en cours: Peine Perdue d'Olivier Adam

Olivier ADAM (France) - Page 2 97820811
matw25
matw25

Nombre de messages : 865
Age : 27
Location : Besançon (25)
Date d'inscription : 10/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Olivier ADAM (France) - Page 2 Empty poids léger d'Olivier Adam

Message  petitemartine le Lun 16 Avr 2012 - 14:18

Poids léger

Mon avis :
Antoine, la vingtaine, partage sa vie entre une passion,la boxe et un boulot merdique de croque-mort. Pas le choix, il faut bien manger !
Il vit dans un appartement miteux, passe la plupart de son temps avec son entraineur Chef et voit régulièrement une jeune chinoise-mère célibataire- après ses entraînements, malgré le désaccord de la famille.
Bref, rien de neuf dans l'univers d'Olivier Adam : des petites gens paumés, largués... un ciel gris... le gouffre n'est pas loin !
Antoine boit un peu pour oublier. Oublier ses parents décédés il y a peu de temps, oublier la famille avec laquelle on ne se comprend plus. Il y avait bien sa jeune soeur mais même elle, semble avoir fini par se ranger...
Alors Antoine boit encore plus et c'est la descente aux enfers qui continue entre deux matchs de boxe....
Un petit roman très court, très noir, trèèès déprimant et dépeignant la sombre réalité de personnages en galère.
J'ai aimé mais sans plus... peu ( pas ) d'émotions, un peu ennuyeux, pas trop de nouveauté dans l'univers d'Olivier Adam, aucune surprise... heureusement, il n'est pas long !

ma note : 2,5/5



petitemartine
petitemartine

Nombre de messages : 2735
Age : 48
Location : Morbihan /France
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Olivier ADAM (France) - Page 2 Empty Re: Olivier ADAM (France)

Message  Lacazavent le Mar 6 Nov 2012 - 17:27

Les Lisières d' Olivier Adam
Flammmarion / 454 pages



Olivier ADAM (France) - Page 2 Les-lisieres0001


Entre son ex-femme dont il est toujours amoureux, ses enfants qui lui manquent, son frère qui le somme de partir s occuper de ses parents « pour une fois », son père ouvrier qui s apprête à voter FN et le tsunami qui ravage un Japon où il a vécu les meilleurs moments de sa vie, tout semble pousser Paul Steiner aux lisières de sa propre existence. De retour dans la banlieue de son enfance, il va se confronter au monde qui l a fondé et qu il a fui. En quelques semaines et autant de rencontres, c est à un véritable état des lieux personnel, social et culturel qu il se livre, porté par l espoir de trouver, enfin, sa place.



Peu à dire, si ce n'est que ce n' était vraiment pas un livre pour moi. Dès les premières pages, je me suis ennuyée, encore et encore et encore. J'ai trouvé ça long lent plat répétitif et agaçant. Pauvre gars il lui arrive une somme de malheur -si on l' écoute- (et au passage de cliché) : il est divorcé, il aime toujours sa femme, a deux enfants qui ne reconnaitrons bientôt plus leur père, lui le petit-fils d'éboueur, fils d' ouvrier s'est retrouvé parce qu' il écrit des livres propulsé dans un milieu où on lit des journaux des livres, où on achète des CD, où on va au resto une fois voir plus par an. Sans compter qu' il est obligé en plus de sa visite annuelle de retourner chez ses parents pour les aider et oui sa mère est tombé (d'ailleurs devant elle il pense que lui il a eu plusieurs mois de rééducation pour sa cheville même qu' il a toujours mal), son père ne sait pas se débrouiller seul et figurez-vous que ce père qui a toujours voter George Marchais annonce à son fils qu' il s'apprête à voter pour «la fille du borgne»...
Bref, voici les 60 premières pages la suite est identique.
On a envie de lui dire relativiser, il y a vraiment pire, des situations bien plus difficiles et plus malheureux que lui.
Peut-être a-t-il écrit ce livre pour soigner une dépression, on pourrai le croire en tout cas. J'ai été soulagé de le terminer avant d' être déprimé à mon tour !
Certains pourront s' y retrouver pour moi ce n'est pas ma tasse de thé.






1/5

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
Lacazavent
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 33
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Olivier ADAM (France) - Page 2 Empty Re: Olivier ADAM (France)

Message  Clochette le Mar 6 Nov 2012 - 20:12

Olivier Adam c'est toujours un peu la même chose : un personnage dépressif à qui tout le monde tourne le dos, des pensées limite suicidaires, un univers triste à mourir, bref un auteur à ne pas lire en cas de moral dans les chaussettes Crying or Very sad
Clochette
Clochette

Nombre de messages : 2135
Age : 45
Location : Nantes Bretagne
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Olivier ADAM (France) - Page 2 Empty Re: Olivier ADAM (France)

Message  Mousseline le Mer 7 Nov 2012 - 3:39

Peut-être parce que ca ressemble trop à la vraie vie et dans un roman on veut justement oublier ses tracas...

Sinon c'est un auteur qui m'est sympathique même si je n'ai lu qu'un de ses livres et que je n'en lirai probablement pas d'autres.

à


_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May


Olivier ADAM (France) - Page 2 Images?q=tbn:ANd9GcSqFD1aClIESDkGXsOqeqeZGVoL4wGrwQXkVIrwWAAIm4TuvdYNOlivier ADAM (France) - Page 2 Images?q=tbn:ANd9GcTE2VJ7MYNM7_JAK8U4hVTlUsDshS23LpJy_Gckt7JDKKJYl-Qa

"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
Mousseline
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Olivier ADAM (France) - Page 2 Empty Re: Olivier ADAM (France)

Message  Awara le Mer 7 Nov 2012 - 16:48

Peut-être que s'il me tombe sous les yeux... et encore. Ce que vous dites ne me tente pas et même si il est sympathique, ses passages à la télévision ne m'ont pas convaincue
Awara
Awara

Nombre de messages : 4618
Age : 74
Location : PARIS
Date d'inscription : 03/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Olivier ADAM (France) - Page 2 Empty Re: Olivier ADAM (France)

Message  matw25 le Mer 7 Nov 2012 - 20:28

Dommage Aurore car pour moi la force d'Olivier Adam est justement de faire des livres vrais comme le dit Mousseline après je n'ai pas lu Lisières mais comme dit dessus j'avais beaucoup aimé Des Vents Contraires qui restait un livre simple pas un super roman parfait mais il m'avait beaucoup touché et l'adaptation ciné est juste un bijou; j'en ai posé la critique dans les adaptations TV mais perso moi je relirai Olivier Adam donc pourquoi ne pas essayer Wink

_________________
Ce qui demeure secret chez le père, s’exprime chez le fils et je
découvre souvent grâce à lui le secret que son père n’a jamais dévoilé
-Nietzche



Lecture en cours: Peine Perdue d'Olivier Adam

Olivier ADAM (France) - Page 2 97820811
matw25
matw25

Nombre de messages : 865
Age : 27
Location : Besançon (25)
Date d'inscription : 10/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Olivier ADAM (France) - Page 2 Empty Re: Olivier ADAM (France)

Message  matw25 le Mar 6 Aoû 2013 - 17:37

 Les Lisières d'Olivier Adam 510 pages édition J'ai lu

4° de couverture: 

Tout semble pousser Paul Steiner aux lisières de sa propre existence : sa femme l'a quitté, ses enfants lui manquent, son frère l'envoie s'occuper de ses parents, son père ouvrier s'apprête à voter FN et le tsunami ravage le Japon, son pays de coeur. De retour dans la banlieue de son enfance, il n'aura d'autre choix que se tourner vers son passé pour comprendre le mal-être qui le ronge. Comment devient-on un inconnu aux yeux de ses proches ? Comment trouver sa place clans un monde devenu étranger ?



Mon avis: 
Il est dur de donner un avis sur ce roman sur moi. On tombe ici sur un roman présenté comme une quête vers son passé mais qui finalement restera très secondaire. En effet cette quête ramène le narrateur dans cette banlieue qu'il a souhaité quitter et qu'il va nous dépeindre dans ces moindres détails. La description est juste et se fait à travers des rencontres d'anciennes connaissances retrouvées. On aborde tous les thèmes notamment les relations parents enfants à l'âge adulte mais aussi comme souvent avec Olivier Adam la relation d'un père avec ses enfants dans un autre contexte que dans "Des Vents Contraires".

Après, à vouloir détailler, le récit perd en qualité, c'est long on a eu l'impression qu'il fallait un nombre de pages et qu'il a souhaité broder. La lecture devient plus agréable passée le cap des 300 pages pour moi et nous laisse entrevoir une fin intéressante.

Après, on retrouve l'écriture d'Olivier Adam avec des passages que j'apprécie beaucoup même si j'avais largement préféré "Des Vents Contraires". Au final je dirai que ce roman traite de thématiques intéressantes sur une base d'une quête familiale mis en parallèle avec le quotidien du narrateur ce qui en fait un livre avec un fond intéressant mais une forme qui aurait méritée d'être allégée et donc de meilleure qualité.

Ma note: 3.25/5 soit 13/20 pour un livre agréable mais un peu râté.

Je compte lire quand même Le Coeur Régulier qui a l'air intéressant.

_________________
Ce qui demeure secret chez le père, s’exprime chez le fils et je
découvre souvent grâce à lui le secret que son père n’a jamais dévoilé
-Nietzche



Lecture en cours: Peine Perdue d'Olivier Adam

Olivier ADAM (France) - Page 2 97820811
matw25
matw25

Nombre de messages : 865
Age : 27
Location : Besançon (25)
Date d'inscription : 10/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Olivier ADAM (France) - Page 2 Empty Re: Olivier ADAM (France)

Message  matw25 le Jeu 17 Juil 2014 - 11:47

Passer l'Hiver d'Olivier Adam, 157 pages, Points


4° de couverture:
C’est l’heure où tout bascule, où les failles se creusent. Les enfants dorment, innocents, et le couple fatigue ; on oublie dans l’alcool et la mélancolie le froid du monde. Prof, chauffeur de taxi, infirmière, ex-taulard, vivent ces moments suspendus. Ces nuits de solitude opaque, et s’imposent l’effort de tenir, invaincus, jusqu’au lendemain : passer l’hiver en somme.

Mon avis:  Du Olivier Adam comme on connait, des personnages en difficultés, des tranches de vies assez sombre, un peu d'optimisme à la fin. Ce recueil de neuf nouvelles résume parfaitement le personnage qui ne varie guère même si c'est le livre le plus ancien de lui. Par contre, il garde cette écriture et c style que j'adore avec de magnifiques passages. Les personnages sont aussi bien déteints et le choix de la saison de l'hiver renforce l'atmosphère sombre de ces nouvelles. Lu dans le train, ça reste plutôt agréable même si deux des nouvelles ne m'ont pas du tout inspiré.

Un ensemble correct réservé je pense aux connaisseurs d'Olivier Adam hors moments de déprime.

Ma note: 3.5/5

_________________
Ce qui demeure secret chez le père, s’exprime chez le fils et je
découvre souvent grâce à lui le secret que son père n’a jamais dévoilé
-Nietzche



Lecture en cours: Peine Perdue d'Olivier Adam

Olivier ADAM (France) - Page 2 97820811
matw25
matw25

Nombre de messages : 865
Age : 27
Location : Besançon (25)
Date d'inscription : 10/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Olivier ADAM (France) - Page 2 Empty Re: Olivier ADAM (France)

Message  matw25 le Sam 16 Aoû 2014 - 20:28

Je vais bien ne t'en fais pas, Poche, 156 pages 

Résumé: Pour faire vite, Claire ne s'est jamais remis du départ de son frère  (Loic)  du domicile familial sans prévenir suite à un différend avec son père. Ce dernier ne donne aucune nouvelle ni signe de vie à part des cartes postales postées de divers endroits de France. A la réception d'une nouvelle, Claire part à sa recherche espérant le retrouver sans imaginer la vérité qui l'attend. 

Mon avis: Quand je lis mon résumé rapide, je me dis que ce roman avait du potentiel pour me plaire surtout que j'aime bien son style et son écriture. Je défends souvent Olivier Adam mais là je suis passé complètement à côté de ce roman. Un court roman sur l'absence et le déni, un style plutôt agréable mais le thème n'est que prétexte à repartir sur une critique sociétale déja vue, le thème récurent de la banlieue et des racines avec de plus des passages assez crus dont on aurait largement pu se passer. Mais plus que ces défauts, l'intrigue est vide, on valse entre quotidien et souvenir dans un fouilli difficilement compréhensible pour arriver sur un épilogue d'une simplicité vraiment décevante et une fin évitant de creuser certaines questions et relations entre les divers personnages. Bref, un véritable raté et un livre qui m'a déçu, je ne comprends pas pourquoi je l'ai terminé pour le coup  Suspect 

Ma note: 1/5 pour le papier comme on dit ...  Wink 

PS: Je relirai d'autres romans mieux côtés que ce dernier aimant bien l'écriture d'Olivier Adam  Wink

_________________
Ce qui demeure secret chez le père, s’exprime chez le fils et je
découvre souvent grâce à lui le secret que son père n’a jamais dévoilé
-Nietzche



Lecture en cours: Peine Perdue d'Olivier Adam

Olivier ADAM (France) - Page 2 97820811
matw25
matw25

Nombre de messages : 865
Age : 27
Location : Besançon (25)
Date d'inscription : 10/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Olivier ADAM (France) - Page 2 Empty Re: Olivier ADAM (France)

Message  dodie le Mer 17 Sep 2014 - 9:34

Peine perdue

 Une petite station balnéaire de la Côte d'Azur, l'hiver alors qu'une tempête fait rage: voilà le cadre du roman de Olivier Adam. Antoine un membre de l'équipe locale amatrice de foot est retrouvé dans le coma après avoir été tabassé: tel est le début du récit. L'enquête pour déterminer l'identité de ses agresseurs va servir de fil rouge à ce roman. 
Olivier Adam a choisi une construction chorale : 22 personnages différents vont constituer chacun un chapitre. Ils sont tous liés de près ou de loin à cette histoire: proches ou familiers d'Antoine, personnes se trouvant là un peu par hasard mais dont la vie va aussi être chamboulée par cette tempête.
Tout le long du livre nous retrouvons l'univers de Olivier Adam. Certes nous sommes sur la Côte d'Azur mais c'est l'hiver, la station balnéaire est désertée par les touristes et les éléments climatiques se déchaînent........
A travers sa galerie de personnages, l'auteur retrouve ses thèmes favoris: les milieux sociaux défavorisés, les couples en crise, les jeunes sans espoir pour leur avenir, les plus âgés qui n'osent faire le bilan de leur vie tant ils savent qu'ils seront déçus, les désespérés qui n'ont pas pu ou pas su tenter leur chance quand ils le pouvaient...... On pourrait dire que Olivier Adam va trop loin dans cette description de la société française actuelle si on ne savait que là est justement son intention: parler de ceux dont on ne parle pas qui se battent toute leur vie pour survivre.
Ce roman ne plaira certainement pas aux lecteurs qui n'aiment pas l'univers d'Olivier Adam le trouvant trop sombre, trop pessimiste. Mais il faut avouer qu'il a réalisé là un beau tour de force avec sa construction particulière.
Ma note 4/5
dodie
dodie

Nombre de messages : 4977
Age : 55
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Olivier ADAM (France) - Page 2 Empty Re: Olivier ADAM (France)

Message  La petite Bijou le Ven 3 Oct 2014 - 1:10

Peine perdu, Oliver Adam, 2014

La Côte d’Azur sans les paillettes...


Fidèle à lui-même et à son style inimitable, Olivier Adam déconcerte quelque peu par la forme de son roman dont le cœur est la sauvage agression d’Antoine, un garçon instable et vedette locale de l’équipe de football amateur de la ville. Le roman est divisé en 23 chapitres donnant la parole (ou la pensée) aux personnages gravitant autour d’Antoine. Nous ferons donc connaissance avec Marion, l’ex-petite amie d’Antoine et mère de leur petit garçon, de Paul et Hélène, un couple de retraités en bout de course, de Perez, le nabab local, de Serge, le père courage, de Sarah, de Marco et de bien d’autres… Et en toile de fond, le coup de mer qui va brouiller les cartes, voire tout balayer…


Comme à son habitude, Olivier Adam s’intéresse aux petites gens, aux anonymes, aux sans voix, aux sans grade. En effet, cet auteur nous fait prendre conscience que la serveuse du café, la femme de chambre ou le plâtrier ont aussi leur histoire. Et elles sont rarement glamour, même si elles peuvent aussi avoir leur beauté. Certains personnages sont évidemment plus attachants. Personnellement, j’ai versé quelques larmes devant l’histoire de Paul et Hélène, qui m’ont touché droit au cœur. La fin de leur vie est imminente, Hélène est très malade et le moral de Paul s’étiole un peu plus chaque jour. Comment n’être pas touché par leur douleur. Et le geste posé donne à croire qu’il peut être impossible de continuer à vivre dans certaines conditions.


Adam a aussi cette façon lancinante d’écrire, de décrire, que l’on retrouve dans tous ses livres. Les innombrables énumérations (sans virgule) ont un effet d’étouffement sur le lecteur et le submerge d’émotions.


Peine perdue est un grand roman, qui se dévoile au fil de la lecture. Le lecteur ne recevra pas nécessairement réponse à ses questions, mais aura dû exercer son empathie, réfléchir un peu pour mieux comprendre les personnages, et ce qu'ils vivent. Et c'est tout l'intérêt de cette littérature ''populaire'' que de nous montrer que vivre, parfois, est difficile…


Ma note 4/5
La petite Bijou
La petite Bijou

Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 01/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Olivier ADAM (France) - Page 2 Empty Re: Olivier ADAM (France)

Message  matw25 le Mar 16 Déc 2014 - 19:54

Deux avis encourageants, je pense que ça sera ma lecture pour mes longues heures de trains en direction des Alpes du coup Very Happy

_________________
Ce qui demeure secret chez le père, s’exprime chez le fils et je
découvre souvent grâce à lui le secret que son père n’a jamais dévoilé
-Nietzche



Lecture en cours: Peine Perdue d'Olivier Adam

Olivier ADAM (France) - Page 2 97820811
matw25
matw25

Nombre de messages : 865
Age : 27
Location : Besançon (25)
Date d'inscription : 10/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Olivier ADAM (France) - Page 2 Empty Les lisières d'Olivier Adam

Message  petitemartine le Dim 22 Fév 2015 - 11:07

Les Lisières 

Résumé de l'éditeur :

Entre son ex-femme dont il est toujours amoureux, ses enfants qui lui manquent, son frère qui le somme de partir s'occuper de ses parents « pour une fois », son père ouvrier qui s'apprête à voter FN et le tsunami qui ravage un Japon où il a vécu les meilleurs moments de sa vie, tout semble pousser Paul Steiner aux lisières de sa propre existence. De retour dans la banlieue de son enfance, il va se confronter au monde qui l'a fondé et qu'il a fui. En quelques semaines et autant de rencontres, c'est à un véritable état des lieux personnel, social et culturel qu'il se livre, porté par l'espoir de trouver, enfin, sa place. Dans ce roman ample et percutant, Olivier Adam embrasse dans un même souffle le destin d'un homme et le portrait d'une certaine France, à la périphérie d'elle-même.

Mon avis : Paul Steiner est un enfant d'au delà de la périphérie, des lisières qu'il fuit et qui l'emmèneront jusqu'au bout de la terre le Finistère, voire le Japon...
500 pages, c'est long.. très long... ! On ne peut pas dire que je n'ai pas aimé car il brosse un portrait de la société actuelle assez juste avec les difficultés de chacun, la politique, l'immigration, la montée du FN, l'économie, les relations parents/enfants pas toujours simples lorsqu'on devient adulte, les relations dans une famille décomposée, les parents divorcés etc... mais aucun souci financier dans ce milieu !
Malgré tout, il y a beaucoup de clichés et on a envie de le secouer et on se dit qu'il n'est pas à plaindre cet écrivain bobo dépressif parisien expatrié en Bretagne que sa femme a fini par quitter. Ses enfants lui manquent, il a du mal à écrire son dernier livre, il passe son temps à boire, fumer, écouter de la musique... nostalgie car en tant que quadra moi-même, je retrouve musiques et livres que j'ai aimé Very Happy ... Mais bon, on tourne les pages, c'est très long et il ne se passe pas tant de choses... et puis comme par enchantement, il va finir par écrire son bouquin et finalement ça fini plutôt bien....
Bref, intéressant mais assez énervant et trop long.... quant à l'écriture : c'est Olivier Adam, pas mal écrit mais beaucoup de maladresses et de phrases "faciles" ou "bateau"  je trouve.

Ma note : 3/5
petitemartine
petitemartine

Nombre de messages : 2735
Age : 48
Location : Morbihan /France
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Olivier ADAM (France) - Page 2 Empty Re: Olivier ADAM (France)

Message  DKOIS le Lun 23 Fév 2015 - 17:12

Je ne suis pas "fan " absolu d'Olivier Adam mais suis fidèle à chacune de ses nouvelles sorties. Ton avis sur "Les lisières", Petitemartine,  résume assez bien mon propre avis sur ce livre.

Ce n'est pas un chef d'œuvre mais certains sujets abordés le sont biens et intéressants.

DKOIS

Nombre de messages : 382
Age : 56
Location : Nord France
Date d'inscription : 10/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Olivier ADAM (France) - Page 2 Empty Re: Olivier ADAM (France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum